Publication de nos nouvelles brochures : POUSSIÈRES DE SILICE

Découvrez nos nouvelles brochures sur le thème des ” Poussières de silice dans le BTP”.

 

 

 

 

 

 

 

 

Elles sont également disponibles dans l’onglet “Téléchargement”

JOURNÉE PRÉVENTION RISQUE ROUTIER

Aujourd’hui, le Service de Santé au Travail AMI Santé de l’Eure organise une journée prévention à destination de ses salariés.

Sybille WILLOT (Infirmière de santé au travail) et Sylvie LEGENDRE (Assistante en santé au travail) participent à cette sensibilisation et interviennent sur le risque routier :

  • Distance de freinage,
  • vitesse,
  • alcool et cannabis au volant,
  • suivi de l’état des VUL, etc…

120 salariés d’AMI Santé sont au rendez-vous.

 

Bulletin d’information n°6 : Le projet de service

Véritable feuille de route d’un Service de Santé au Travail, le Projet de Service définit les priorités de celui-ci.

En lien avec le Plan de Santé Travail, élaboré par nos équipes et validé par notre Conseil d’Administration, ce Projet de Service a été construit autour de 7 axes de prévention qui seront traités principalement en actions de prévention primaire :

CULTURE DE PRÉVENTION                                                                                                                                                                                                     
Inciter l’employeur à intégrer la prévention dans son management au quotidien. Rendre le salarié acteur de sa santé dès l’apprentissage.

PRÉVENTION DE LA DÉSINSERTION PROFESSIONNELLE
Accompagner les salariés en situation de désinsertion professionnelle en favorisant leur prise en charge précoce.

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES
Alerter employeurs et salariés des activités les plus touchés par les TMS et conseiller sur les moyens de prévention primaire à déployer dans leurs entreprises.

RISQUE CHIMIQUE
Traiter les risques liés à l’exposition aux poussières de silice. Adapter le suivi individuel à la traçabilité des expositions aux produits chimiques.

RISQUE CARDIOVASCULAIRE
Cibler les facteurs professionnels de risque cardiovasculaire et proposer des actions individuelles et collectives de prévention.

RISQUES PSYCHOSOCIAUX
Détecter, diagnostiquer et traiter les risques psychosociaux. Promouvoir le bien-être au travail dans les entreprises.

CONDUITES ADDICTIVES
Comprendre et réduire la consommation des substances addictives, source d’accident grave et de désorganisation de l’entreprise.

Tous ces sujets seront abordés au travers d’actions individuelles et/ou collectives auprès des employeurs et des salariés.

L’AGRÉMENT
Santé BTP Normandie a obtenu de la Direction Régionale de l’Économie, de l’Emploi, du Travail et des Solidarités de Normandie (DREETS) son agrément pour 5 ans à compter du 1er avril 2021.

L’agrément fixe les conditions dans lesquelles le Service de Santé au Travail organise son activité pour mener ses missions et permettre aux employeurs de répondre à leurs obligations en matière de suivi de la santé de leurs salariés.

Santé BTP Normandie est agréé pour le suivi santé de tous les salariés des entreprises du BTP y compris les travailleurs temporaires et les salariés qui interviennent dans les installations nucléaires de base.

 

Téléchargez ICI le Bulletin d’information n°6

RETOUR D’EXPÉRIENCE : La sécurité de leurs salariés, une priorité !

Santé BTP Normandie (Dr AUGER, Médecin du travail et Marlène SÉNÉCHAL, Conseillère en prévention) a réalisé une intervention le 15/09/2021 à la demande de la SARL Samuel TABESSE avec la présence de PESQUEUX Charpente pour l’essai des treillis antichute. Les deux entreprises étaient demandeuses et ont été un véritable moteur pour la recherche de solutions techniques.

Au départ, au cours d’un Comité Social et Économique (CSE), la discussion entre l’entreprise TABESSE et le Dr AUGER s’est tourné vers la sécurité.
L’entreprise a soulevé des problèmes qui ont nécessité la venue de l’équipe de préventeurs de Santé BTP Normandie et de l’OPPBTP. Celles-ci ont établit un diagnostic et une proposition de solutions techniques.

Ils ont pu également compter sur la présence de l’OPPBTP, représenté par Pierre SOLANO, Christian BAUDU et Adrien GAUDRON-KIM qui les ont conseillés et aiguillés sur les bonnes pratiques à suivre en matière de prévention.

C’est à Bolbec, sur un chantier du groupe BDL (Maison étage, avant placo, sans plancher béton) que toutes les équipes se sont données rendez vous.

La journée a commencé autour d’un bon petit-déjeuner avec de nombreux partages d’expériences sur la prévention et la sécurité des chantiers et des salariés. Puis, place à l’action où Samuel, Jean-Luc et Florian se sont essayés à la mise en place des treillis en créant une zone de travail sécurisé pour la pose de la ventilation primaire.

 

D’autres actions de prévention sont en cours de réflexion notamment sur la problématique de la manutention du port de charges lourdes (sacs de ciment >20kg) lors du ragréage dans les bâtiments à étage.

Bulletin d’information n°5 : Alerte fortes chaleurs

En cas de températures supérieures à 28°C et afin de prévenir le coup de chaleur mortel dans 30% des cas, il est nécessaire de prendre les précautions suivantes :

  • Décaler autant que possible les horaires de travail afin d’éviter de travailler dans les heures les plus chaudes de la journée.
  • Assurez-vous que vos salariés boivent au moins un verre d’eau toutes les 20 minutes. Vous devrez leur mettre à disposition de l’eau fraiche sur les chantiers.
  • Veillez à ce qu’ils portent un couvre-chef ainsi que des vêtements légers en coton.
  • Éviter les travaux les plus pénibles.
  • Aménager des zones ombragées pour faire des pauses horaires.

Si l’un de vos salariés est atteint de crampes ou présente un état de malaise, s’assurer de son transport immédiat vers l’hôpital.

Nous vous encourageons à afficher cette information au sein de vos locaux.

Téléchargez ICI le Bulletin d’information n°5

Risque Routier : Information sur la publication de l'”Essentiel du risque routier professionnel”

Le ministère du Travail et le ministère de l’Intérieur, ainsi que la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM), la Mutualité sociale agricole (MSA), Santé publique France, et l’Unité Mixte de Recherche Épidémiologique et de Surveillance Transport Travail Environnement (UMRESTTE) publient l’ « Essentiel du risque routier professionnel », un document présentant les chiffres clés relatifs à ce risque qui demeure la première cause de mortalité au travail ainsi que les principaux leviers de prévention.

Il s ‘accompagne d’un tableau de bord rassemblant l’ensemble des indicateurs sur le risque routier professionnel et d’une note explicative sur la méthode d’élaboration de ces chiffres.

La publication de ces documents s’inscrit dans le cadre du troisième plan santé au travail mais a vocation à être poursuivie et enrichie s’agissant d’un risque prioritaire représentant la première cause de mortalité au travail.

Pour en savoir plus, cliquez ci-dessous :

https://travail-emploi.gouv.fr/sante-au-travail/ressources-utiles/article/risque-routier-professionnel-des-chiffres-cles-pour-sensibiliser-a-la-premiere

 

 

Évolution de la cible vaccinale avec les vaccins AstraZeneca (Vaxzevria) et Janssen

Les médecins, les pharmaciens et les infirmiers sont invités à vacciner en priorité les publics cibles de la campagne vaccinale. La cible évolue à compter du lundi 12 avril :

 

Journée Nationale de l’Audition (JNA) – Édition 2021

La 24ème édition de la campagne Journée Nationale de l’Audition (JNA) aura lieu le jeudi 11 mars.

Cette année, le thème est “Mes oreilles, le secret de ma forme”. L’occasion de remettre les oreilles au cœur de la santé, du bien vivre et du bien vieillir dans l’entreprise.

Comme chaque année, Santé BTP Normandie est partenaire des JNA. Nous avons réalisé une commande de kits d’information pour chacun de nos territoires. Chaque kit comprend plusieurs outils (différentes affiches, dépliants, porte-clés et protections auditives à usage unique) qui permettront d’apporter les informations et conseils adéquates.

Chacun des territoires de Santé BTP Normandie bénéficie d’un référent sur cette thématique.

D’autres infos sont disponibles sur le site des JNA :
https://www.journee-audition.org/home.html

Une affiche et un flyer pour promouvoir les visites médicales à la demande des salariés avec leur médecin du travail

De nombreux salariés peuvent éprouver des difficultés à tenir leur emploi en raison de leur état de santé ou de leurs conditions de travail. Les visites à la demande du salarié sont une étape importante pour faciliter le maintien en emploi, mais comment en informer les salariés ?
Réalisés dans le cadre du PRST Normandie 2016-2020, voici une affiche et un flyer à la disposition des salariés, mais aussi des médecins généralistes et des employeurs pour communiquer l’information à leurs patients / salariés.

Éviter les ruptures de parcours professionnel avant ou après un arrêt de travail est un enjeu capital. Les visites à la demande du salarié auprès du médecin du travail, telle que la visite de pré-reprise, le plus en amont possible du risque de rupture sont des étapes importantes pour faciliter la réintégration du salarié en cas d’arrêt. Mais comment l’informer de ce droit, alors que ce dernier est parfois en arrêt maladie, ou sans qu’il ait l’impression que son employeur s’immisce dans sa vie personnelle ?
Pour sensibiliser les salariés et aider les médecins généralistes et les employeurs à informer leurs salariés de ce droit, les membres du groupe de travail de l’action 13 du PRST Normandie ont conçu une affiche et un flyer à destination des salariés, afin de leur faire connaitre cette possibilité.

Vous pouvez exposer l’affiche :

  • Dans des salles de pause pour que le salarié soit informé avant d’être en arrêt, ou que l’information lui soit relayée par un collègue ;
  • Dans les salles d’attente des Services de Santé au Travail et tous lieux accueillant des salariés pour qu’ils puissent avoir l’information lors d’une autre visite.

Vous pouvez également diffuser les flyers :

  • Avec le bulletin de salaire pour faire savoir au salarié qu’il peut rencontrer son médecin du travail, quelle se soit sa situation ;
  • En libre-service dans des lieux accueillant des salariés.

Télécharger l’affiche
Télécharger le flyer

Ces outils de communication ont été co-construits par : ADESTI, AGEFIPH, AMSD, AMSN, ARACT Normandie, ARS Normandie, CARSAT Normandie, CFE-CGC, CHU de Caen, CGT, CMAIC, CIST 61, ELSM Rouen, FIPHFP, FO, ISTF, MDPH 27 et 76, MSA Côte Normande, OPPBTP, OPS CAP EMPLOI, PRITH Normand, PROMOTION SANTE Normandie, PST 14, SANTÉ BTP Eure et Rouen-Dieppe, SIST BTP et réalisés par l’agence BBird.

Covid-19 : Nouveaux outils pour la protection de vos salariés

1)      Mise à jour du protocole national de déconfinement pour assurer la santé et la sécurité des salariés publié le 16/10/2020 ;

2)      Publication par le ministère du travail et la CNAM d’un guide pratique à destination des salariés complétant celui à destination des employeurs en date du 6/10/2020.

3)      Mise à jour le 13/10 par le ministère du travail du questions-réponses sur les mesures de prévention dans l’entreprise contre la covid-19 et les masques. Il y précise les personnes considérées comme cas contact et les modalités de leur prise en charge. De plus, 5 métiers bénéficient de dérogations à l’obligation de port permanent du masque, sous réserve du respect d’autres mesures de prévention. https://travail-emploi.gouv.fr/le-ministere-en-action/coronavirus-covid-19/questions-reponses-par-theme/article/mesures-de-prevention-dans-l-entreprise-contre-la-covid-19

4)      Concernant la liste des personnes vulnérables pouvant bénéficier d’une activité partielle :

le décret n° 2020-1098 du 29 août 2020 pris pour l’application l’article 20 de la loi n° 2020-473 du 25 avril 2020 de finances rectificative pour 2020 a non seulement fixé au 31 août le terme du dispositif exceptionnel qui permettait de placer en activité partielle les salariés vulnérables présentant un risque de développer une forme grave d’infection au virus SARS-CoV-2 et les personnes qui cohabitaient avec ceux-ci, il a également abrogé le décret n° 2020-521 du 5 mai 2020, en fixant une nouvelle liste des salariés les plus vulnérables à une contamination par la COVID-19 pour lesquels est maintenue la possibilité d’un placement en activité partielle sur prescription médicale.

Saisi d’un recours en référé-suspension, le juge des référés du Conseil d’État a, par une ordonnance du 15 octobre 2020, suspendu l’exécution des articles 2, 3 et 4 du décret du 29 août 2020 jusqu’à ce qu’il soit statué au fond sur leur légalité. De ce fait, dans l’immédiat et en l’attente d’un nouveau texte réglementaire en la matière, les critères de vulnérabilité retenus par le précédent décret du 5 mai 2020 (liste élargie) s’appliquent à nouveau.