Bulletin d’information n°5 : Alerte fortes chaleurs

En cas de températures supérieures à 28°C et afin de prévenir le coup de chaleur mortel dans 30% des cas, il est nécessaire de prendre les précautions suivantes :

  • Décaler autant que possible les horaires de travail afin d’éviter de travailler dans les heures les plus chaudes de la journée.
  • Assurez-vous que vos salariés boivent au moins un verre d’eau toutes les 20 minutes. Vous devrez leur mettre à disposition de l’eau fraiche sur les chantiers.
  • Veillez à ce qu’ils portent un couvre-chef ainsi que des vêtements légers en coton.
  • Éviter les travaux les plus pénibles.
  • Aménager des zones ombragées pour faire des pauses horaires.

Si l’un de vos salariés est atteint de crampes ou présente un état de malaise, s’assurer de son transport immédiat vers l’hôpital.

Nous vous encourageons à afficher cette information au sein de vos locaux.

Téléchargez ICI le Bulletin d’information n°5

Quels sont les cas où le masque reste obligatoire en extérieur ?

La réponse sur cette infographie de France Info :

Bulletin d’information n°4 : Zoom sur l’évolution de la vaccination

Le périmètre d’action de votre Service de Santé au Travail concernant la vaccination contre la Covid-19 s’élargit.

En effet, avec la mise à disposition du vaccin Moderna®, nous avons désormais la possibilité de vacciner l’ensemble des salariés âgés de 18 ans et plus quelle que soit leur situation (avec ou sans facteurs de risques aggravants).

N’hésitez pas à prendre rendez-vous auprès de Stéphanie Dordain au : 02 35 25 84 97

Cliquez ici pour télécharger l’affiche officielle “Vaccination pour le Grand Public” du Ministère des Solidarités et de la Santé.

Nous vous encourageons à afficher cette information au sein de vos locaux.

Téléchargez ICI le Bulletin d’information n°4

1ères vaccinations au centre du havre

La 1ère vacation de vaccination anti Covid-19 s’est déroulée avec succès, mardi 11 mai après-midi, au centre opérationnel du Havre.
Au total, 10 salariés ont répondu présents au rendez-vous et ont été vaccinés à l’AstraZeneca.

Évolution de la cible vaccinale avec les vaccins AstraZeneca (Vaxzevria) et Janssen

Les médecins, les pharmaciens et les infirmiers sont invités à vacciner en priorité les publics cibles de la campagne vaccinale. La cible évolue à compter du lundi 12 avril :

 

Bulletin d’information n°3 : Campagne de vaccination – Précisions des modalités

Covid-19 : Votre service de santé au travail peut vacciner vos salariés

Depuis le 25 février dernier, les Services de Santé au Travail peuvent vacciner vos salariés contre la Covid-19, avec l’AstraZeneca sous certaines conditions*.

Cette démarche est plus que jamais essentielle pour le bon fonctionnement de votre entreprise.

Ce rendez-vous vaccinal n’engendre aucune charge financière supplémentaire pour l’employeur. 

Les Médecins du travail et Infirmier(s) en santé au travail de Santé BTP Normandie se mobilisent pour recevoir vos collaborateurs souhaitant bénéficier de la vaccination (cf. affiche pour prendre rendez-vous).

Celle-ci repose sur le principe du volontariat et s’inscrit dans la campagne de vaccination définie par les pouvoirs publics.

Téléchargez ICI le Bulletin d’information n°3

* La liste des pathologies ouvrant droit à la vaccination est à retrouver sur www.solidarites-sante.gouv.fr

Actualisation du protocole national pour assurer la santé & sécurité des salariés face à l’épidémie de Covid-19

Le ministère du Travail a publié le 23 mars 2021 une version actualisée du protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19.

Retrouvez le protocole ICI

Une mise à jour de la fiche conseil liée à l’organisation et au fonctionnement des restaurants d’entreprise a également été publiée.

Téléchargez-la ICI

Nos médecins du travail et nos équipes pluridisciplinaires sont mobilisés à vos côtés pendant cette période.

Changement de cible pour le vaccin AstraZeneca !

À la suite des avis rendus par l’agence européenne du médicament (EMA) et la Haute autorité de santé (HAS) ce jour sur l’utilisation du vaccin AstraZeneca, la campagne vaccinale avec ce vaccin reprend à compter du 19 mars 2021.

L’efficacité démontrée du vaccin AstraZeneca dans la prévention des hospitalisations et des décès liés au COVID l’emporte en effet largement sur la probabilité extrêmement faible de développer les effets secondaires signalés dans certains pays européens et apparaissant chez des personnes majoritairement âgés de moins de 55 ans.

La HAS a défini dans son avis la recommandation suivante :

  • Compte tenu du déroulement de la campagne vaccinale, qui va concerner au cours des deux prochains mois les populations âgés, la HAS recommande à ce stade d’utiliser le vaccin AstraZeneca pour les personnes âgées de 55 ans et plus, qui constituent la très grande majorité des personnes prioritaires actuelles.
  • Dans l’attente de données complémentaires la HAS recommande donc d’utiliser les vaccins à ARNm chez les personnes éligibles à la vaccination âgées de moins de 55 ans. Cela signifie que les professionnels de santé âgés de moins de 55 ans sont invités à se rendre en centres de vaccination pour y être vaccinés avec les vaccins Pfizer et Moderna.

Concernant les personnes de moins de 55 ans ayant déjà reçu une première dose du vaccin AstraZeneca, la HAS se positionnera très prochainement sur les modalités d’administration de la seconde dose. La HAS rappelle qu’un intervalle de 12 semaines est à respecter entre les deux doses.

L’avis de la HAS sera revu prochainement, en collaboration étroite avec l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANMS), en fonction des données de pharmacovigilance à venir, avec davantage de recul sur le vaccin Astra Zeneca, en particulier chez les personnes de moins de 55 ans.

Les professionnels de santé sont par conséquent invités à reprendre les vaccinations avec ce vaccin efficace et sûr dès à présent et en tenant compte de ces nouvelles indications.

Laetitia BUFFET (Responsable de la Task Force Vaccination)
et
Pr Jérôme SALOMON (Directeur général de la santé)

Santé BTP Normandie, ambassadeur de la campagne de dépistage Covid19

Du 14 au 19 décembre 2020 : Campagne de dépistage de la Covid19 au Havre

Dans le cadre de la crise sanitaire, sur initiative de l’ARS Normandie, la communauté urbaine Le Havre Seine Métropole, la ville du Havre, l’Assurance Maladie et la Préfecture de Seine Maritime, organiseront du 14 au 19 décembre 2020 une campagne de dépistage massif de la COVID19 pour l’ensemble de la population de la communauté urbaine.

Ce dépistage a pour objectif de détecter un maximum de personnes contagieuses (symptomatiques et asymptomatiques) et d’assurer leur isolement afin de limiter au maximum la circulation du virus. Il s’accompagnera d’une vaste campagne de sensibilisation aux respects des gestes barrière, de la réalisation du contact tracing en temps réel sur le lieu de dépistage et d’une mise en place rapide des mesures d’accompagnement de l’isolement.

De nouveaux points de prélèvement éphémères seront déployés sur l’ensemble du territoire de la communauté urbaine et proposeront des tests antigéniques ou RT PCR. Ils compléteront le maillage déjà dense de points de prélèvements déployés dans les laboratoires, maisons de santé, cabinets infirmiers, pharmacies et établissements de santé du territoire.

Plus de détails dans le dépliant explicatif

Covid-19 : Nouveaux outils pour la protection de vos salariés

1)      Mise à jour du protocole national de déconfinement pour assurer la santé et la sécurité des salariés publié le 16/10/2020 ;

2)      Publication par le ministère du travail et la CNAM d’un guide pratique à destination des salariés complétant celui à destination des employeurs en date du 6/10/2020.

3)      Mise à jour le 13/10 par le ministère du travail du questions-réponses sur les mesures de prévention dans l’entreprise contre la covid-19 et les masques. Il y précise les personnes considérées comme cas contact et les modalités de leur prise en charge. De plus, 5 métiers bénéficient de dérogations à l’obligation de port permanent du masque, sous réserve du respect d’autres mesures de prévention. https://travail-emploi.gouv.fr/le-ministere-en-action/coronavirus-covid-19/questions-reponses-par-theme/article/mesures-de-prevention-dans-l-entreprise-contre-la-covid-19

4)      Concernant la liste des personnes vulnérables pouvant bénéficier d’une activité partielle :

le décret n° 2020-1098 du 29 août 2020 pris pour l’application l’article 20 de la loi n° 2020-473 du 25 avril 2020 de finances rectificative pour 2020 a non seulement fixé au 31 août le terme du dispositif exceptionnel qui permettait de placer en activité partielle les salariés vulnérables présentant un risque de développer une forme grave d’infection au virus SARS-CoV-2 et les personnes qui cohabitaient avec ceux-ci, il a également abrogé le décret n° 2020-521 du 5 mai 2020, en fixant une nouvelle liste des salariés les plus vulnérables à une contamination par la COVID-19 pour lesquels est maintenue la possibilité d’un placement en activité partielle sur prescription médicale.

Saisi d’un recours en référé-suspension, le juge des référés du Conseil d’État a, par une ordonnance du 15 octobre 2020, suspendu l’exécution des articles 2, 3 et 4 du décret du 29 août 2020 jusqu’à ce qu’il soit statué au fond sur leur légalité. De ce fait, dans l’immédiat et en l’attente d’un nouveau texte réglementaire en la matière, les critères de vulnérabilité retenus par le précédent décret du 5 mai 2020 (liste élargie) s’appliquent à nouveau.