Les risques psychosociaux

Les risques psychosociaux

Les conditions de travail, l’organisation du travail, les relations au travail peuvent dans certaines circonstances provoquer une dégradation de la santé mentale, physique et sociale des travailleurs. Il s’agit d’un déséquilibre dans le système constitué par l’individu et son environnement de travail.

Les causes peuvent être multiples et non exhaustives

  • Consignes contradictoires
  • Manque d’autonomie et de soutien
  • Impression de ne pas pouvoir faire son travail
  • Surcharge de travail
  • Manque de reconnaissance
  • Restructuration et avenir incertain de l’entreprise
  • Manque de formation
  • Incivilité, exigence du public
  • Relations tendues avec les collègues, la hiérarchie

Les conséquences pour la santé

Ces risques entraînent dans certains cas, des situations de stress, de mal-être, de souffrance, d’agressivité, de violence sur le lieu de travail, avec des conséquences sur :

  • La santé mentale : trouble du sommeil, anxiété, nervosité, irritabilité, tristesse, sentiment de mal-être, de souffrance, burn out…
  • La santé physique : fatigue, douleurs musculaires, maux de tête, troubles digestifs, « boule au ventre », apparition et/ou aggravation de pathologies aiguës ou chroniques (hypertension, diabète, problèmes dermatologiques, etc.).
  • La vie sociale : consommation excessive de substances (tabac, alcool, drogue, médicament), perte d’intérêt pour les loisirs, les sorties (repli sur soi).

Comment les repérer ?

Les signes d’alerte peuvent être :

  • Changement de comportement et d’humeur
  • Sensation d’isolement au sein de l’équipe
  • Démotivation, difficulté de concentration
  • Absences répétées
  • Dégradation de l’ambiance de travail, apparition de conflits
  • Apparition de problèmes de santé nécessitant un arrêt maladie…

Quels moyens pour agir ?

Rappel réglementaire : article L 4121-1 à 4121-4 du code du travail :  « …  l’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs de l’établissement.. ».

– Pour vos salariés :

  • Prévoir des temps d’échange avec les professionnels de terrain, avec l’ensemble des acteurs de l’entreprise
  • Positionner le bon professionnel au bon poste
  • Former et développer les compétences selon évolution des postes
  • Coordonner les actions et les messages
  • Valoriser le travail (respect, estime, déroulement de carrière, rémunération)
  • Eviter les ordres contradictoires
  • Respecter les règles du métier, les règles de fonctionnement de l’entreprise
  • Donner des réponses adaptées aux besoins dans un délai raisonnable : humains, compétences, techniques
  • Apporter le soutien de la hiérarchie
  • Identifier les acteurs internes et externes, coordonner les différents interlocuteurs

– Pour vous :

  • Ne pas s’isoler et parler avec l’entourage
  • Essayer d’en parler avec l’employeur
  • Alerter le CSE ou les instances représentatives du personnel
  • Consulter votre médecin traitant et votre médecin du travail

– Pour vos collègues et vos salariés :

  • Discuter avec le collègue en difficulté, apporter du soutien
  • L’encourager à en parler avec l’employeur ou le supérieur hiérarchique, à son médecin traitant et à son médecin du travail

Prévenir les risques psychosociaux, c’est :

  • Améliorer le bien-être au travail des salariés
  • Améliorer la performance et donc…
  • Améliorer l’image de l’entreprise

Article rédigé par Marion Leroux (Infirmière Diplômée d’Etat en Santé au Travail)