Joseph Maxe – nouvel assistant social Santé BTP Région Havraise

Joseph Maxe – nouvel assistant social Santé BTP Région Havraise

Suite à une réorganisation interne et afin de continuer à proposer des vacations à des horaires adaptés à l’activité de Santé BTP, 4S prévention a dû effectuer un changement d’intervenant.
M. LEUWERS Emmanuel sera donc remplacé par M. MAXE Joseph et ce, au terme d’une période de passation de dossiers permettant un suivi ininterrompu des situations.

Quel a été l’élément déclencheur dans le choix de ce métier ?
Au terme de mes études secondaires, j’ai souhaité explorer différents champs professionnels qui n’avaient qu’une seule caractéristique commune, le contact avec les gens. Pour ma part, j’ai découvert le métier d’assistant de service social dans le cadre d’un service civique au Conseil Départemental de Seine-Maritime. Mes missions étaient alors de mettre en place et d’animer des ateliers de lecture et d’écriture dans les salles d’attentes des Centres Médico-Sociaux du territoire. Pour mener à bien cette action, j’ai été accompagné et aidé par des Assistants de Service Social expérimentés qui ont pu, par la même occasion, me faire découvrir leur métier. Au terme de cette mission de service civique, j’ai donc rejoint la formation d’Assistant de Service Social.
J’ai fait le choix du service social interentreprises afin de me spécialiser dans la prise en charge sociale en lien avec le travail. Ce cadre d’intervention spécifique permet un accompagnement global très diversifié qui peut être aussi bien en lien avec des thématiques professionnelles que personnelles.
De plus, le fait d’intervenir dans des structures différentes, de par leurs tailles ou leurs secteurs d’activité, s’avère être très enrichissant.

Quelles sont vos principales missions au sein du service de santé au travail et vos actions auprès des salariés ?
Le service social interentreprises de 4S Prévention intervient au bénéfice des salariés des entreprises adhérentes à Santé BTP dans le but de les aider à surmonter des problématiques professionnelles et/ou personnelles ayant un impact sur la santé au travail.
Notre champ d’intervention est donc vaste puisque nous pouvons intervenir sur des problématiques telles que :
– Le travail
– La santé
– Le logement
– Le budget
– La famille

Néanmoins, l’une de nos principales missions reste la Prévention de la Désinsertion Professionnelle (PDP).
Les objectifs de cette PDP sont avant tout de s’assurer que l’état de santé du salarié ne soit pas altéré par ses conditions de travail. Nous pouvons donc accompagner les salariés dans leur démarches administratives afin qu’ils puissent retrouver un confort de vie dans leur travail mais parfois aussi dans leur vie personnelle (demande d’appareillage auditif, reconnaissance en qualité de travailleur handicapé, bilan de compétences…).

Comment et par qui vous sont adressés les salariés que vous recevez ?
Les salariés sont orientés par l’équipe pluridisciplinaire de Santé BTP. Lorsque, au cours d’un entretien, les médecins ou les infirmières détectent une problématique d’ordre social ou un risque de désinsertion professionnelle, ils orientent le salarié vers nos services afin que nous puissions le recevoir au plus tôt.

Pouvez-vous nous expliquer le suivi d’un dossier de sa création à sa clôture ?
Dans un premier temps, nous recevons le salarié dans les locaux de Santé BTP et nous lui présentons nos missions et notre cadre d’intervention. Lors de ce premier entretien nous laissons la parole au salarié qui nous fournit des informations complémentaires à celles données par l’équipe de Santé BTP. Lors de cet échange, nous effectuons une évaluation globale de la situation nous permettant de cibler des problématiques prioritaires. Dans certaines situations plusieurs entretiens sont parfois nécessaires, dans d’autres, des échanges plus ponctuels par mail ou téléphone seront privilégiés. Dans tous les cas, nous nous efforçons d’accompagner le salarié jusqu’à la résolution de sa problématique et restons à sa disposition pour toute demande complémentaire, et ce, même au terme de l’accompagnement initial.

Depuis plusieurs années, la commission PDP réunie les médecins et les différents intervenants de la santé au travail afin de permettre d’échanger sur les situations, d’assurer un suivi mais aussi de valider les objectifs de notre intervention. Ainsi, si l’état de santé d’un salarié nécessite un aménagement de poste, l’instruction d’une demande de Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) ou encore un accompagnement vers une reconversion professionnelle… l’ensemble des professionnels qui interviennent au profit de ce salarié peuvent échanger sur l’avancée de la situation.

Toutefois il semble important de rajouter qu’étant soumis au secret professionnel, les informations délivrées dans le cadre de l’accompagnement social ne seront aucunement communiquées à l’employeur ou tout autre partenaire sans l’accord du salarié.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre profession ?
C’est de pouvoir intervenir directement auprès des salariés et de les accompagner dans leurs différentes démarches jusqu’à la résolution de leurs problématiques. Lorsque celles-ci sont résolues et que le salarié peut envisager plus sereinement son avenir professionnel, il est gratifiant de voir que les nombreux échanges, les démarches entreprises et le travail fourni n’ont pas été vains.

Interview réalisée par S. Dordain